Au lit ! A quelle heure je devrais rentrer du travail…

Je lis actuellement le livre d’Elizabeth Pantley “Un sommeil paisible et sans pleurs”. Elle dit dans son livre que la plupart des bébés sont couchés trop tard et qu’ils devraient être couchés entre 18h30 et 19h30. J’ai alors bien rigolé…

Si on prend les hypothèses suivantes :

  • un bon repas est un repas familial et équilibré.
  • le bain se fait un jour sur deux (donc forcément, ça tombe aussi les jours où on travaille), donc en jonglant avec les trois enfants,  les filles prenant leur bain ensemble, il y a un bain tous les jours.
  • à moins de faire réchauffer des plats cuisinés, le moindre repas prend 30 minutes à se préparer.

Admettons que je veuille coucher mon bébé à 19h30 et mes deux grandes à 20h. Si je remonte le temps :

  • 20h : je couche mes filles,
  • 19h45 : dernier pipi pour la grande et lavage de dents,
  • 19h30 : je couche mon bébé,
  • 19h : toute la famille passe à table,
  • 18h30 : un donne le bain pendant que l’autre prépare à manger,
  • 18h : on rentre à la maison, on pose nos affaires et on fait un petit câlin à chacun.

Il faudrait donc qu’on soit tous les deux à la maison à 18h. Ce qui veut dire que moi je pars à 17h45 et mon mari 17h30. Ceci est impossible. Voilà comment mes filles se retrouvent facilement au lit vers 21h – 21h30. Il n’y a pas de mystères…

Et encore, il n’y a pas de devoirs à faire, nos enfants sont déjà à la maison quand on rentre, on n’a pas besoin d’aller les chercher chez une nounou ou à la crèche, je travaille à 15 minutes à pied de chez moi…

Et vous, vous arrivez à coucher vos enfants avant 20h ?

Images : lozwilkes

Publicités

Ne tournez pas le dos au sommeil !

J’ai déjà évoqué dans cet article Je m’en fous ! La notion de risque…, la difficulté qu’on a tous de prendre en compte les risques de certains de nos actes. Je suis en train de lire le livre d’Elizabeth Pantley « Un sommeil paisible et sans pleurs ». J’ai été surprise de lire que le premier chapitre traitait des problèmes de sécurité.

Quand nos enfants ont des problèmes de sommeil, nous aussi nous avons des problèmes de sommeil. Il est parfois difficile de garder toute notre lucidité et tout notre sommeil. On est prêt à tout pour récupérer quelques heures de repos, parfois au dépend des mesures de sécurité qui permettent de diminuer les risques, entre autres, de mort subite du nourrisson (MSN). Elizabeth Pantley a fait le tour des recommandations de différents organismes officiels et a fait une liste des bonnes pratiques à garder pour faire dormir son enfant en toute sécurité, dont voici les principaux éléments à retenir (certains paraissent évidents, d’autres sont plus souvent ignorés) :

  • Ne pas faire dormir son enfant sur le ventre
« De nombreux bébés dorment mieux et plus longtemps lorsqu’ils sont couchés sur le ventre. Toutefois, bon nombre d’études ont prouvé scientifiquement que ces bébés courent davantage de risques de succomber à la MSN. Il s’agit d’un pourcentage statistique qui ne sous-entend pas que tous les bébés qui dorment sur le ventre meurent de la MSN, ni que si vous évitez de coucher votre nourrisson dans cette position vous le protègerez à cent pour cent. Cependant, c’est la plus importante des recommandations que vous devez connaître. » […]
  • « Ne laissez personne fumer à proximité de votre bébé […].
  • Si votre enfant passe du temps avec […] une autre personne, insistez pour que ces gens suivent les mesures de sécurité dans leur milieu[…] 
  • Gardez votre bébé au chaud, sans exagérer […] 
  • Ne mettez pas de couvertures ni de douillettes sur ou sous le bébé […] 
  • Ne laissez pas votre bébé dormir sur une surface souple, par exemple un oreiller, un canapé, un lit d’eau ou de plume,[…] 
  • Ne laissez pas pas de jouets en peluche ni d’oreillers dans le lit du bébé. […] 
  • Placez […] tout appareil électrique loin du lit du bébé.[…] 
  • Ne secouez ni ne frappez jamais votre bébé […] 
  • N’attachez jamais une sucette à votre bébé avec une ficelle, un ruban, ou un cordon […] 
  • Ne laissez jamais votre bébé sans surveillance dans un siège d’auto, un fauteuil porte-bébé, une poussette ou une balançoire.
  • Ne laissez jamais un animal avoir accès à un bébé qui dort. »
Il y a également des mesures de sécurités concernant les lits des bébés (la version traduite que j’ai lue ne reprend pas toujours le vocabulaire français, à la place de tampons de protections nous parlons plutôt de tour de lit par exemple) :
  • « Vérifier que le berceau de votre bébé respecte toutes les mesures de sécurité […]
  • Assurez-vous que le matelas s’ajuste parfaitement au berceau ou au lit. […]
  • Assurez-vous que les draps sont bien fixés […]
  • Si vous utilisez des tampons de protection, vérifiez qu’ils entourent complètement le lit et sont fixés en plusieurs endroit […]
  • Ne suspendez aucun objet au dessus d’un bébé qui dort […] incluant des mobiles et autres jouets pour les lits d’enfant […]. »
Mais il y a aussi des recommandations pour les parents  pratiquant le « cododo ». Je ne suis pas pour le cododo, je ne pourrais pas le pratiquer. Cependant, je trouve intéressant que ce livre, plutôt que de le condamner tout simplement ou de l’encourager, donne les recommandations pour le faire dans de bonnes conditions et sans concession sur la sécurité :
  • « Votre matelas doit être plat, ferme et lisse. […]
  • Utilisez des garde-corps en filet pour empêcher le bébé de faire une chute […]
  • Assurez-vous qu’il n’y a pas d’espace entre le matelas et le mur ou le meuble […]
  • Les bébés doivent être placés entre leur mère et le mur ou le garde-corps. Les pères, frères et soeurs […] n’ont pas la même conscience pulsionnelle que les mères de l’endroit où se trouve le bébé […]
  • Ne dormez jamais avec votre bébé si vous avez consommé de l’alcool, des drogues ou des médicaments, […]
  • Ne dormez pas avec votre bébé si vous êtes d’une taille imposante ; l’excès de poids chez un parent a été cerné comme facteur de risque pour un bébé couché dans le lit parental. […]
  • Enlevez les oreillers et les couvertures durant les premiers mois. […]
  • Ne portez pas de vêtements de nuit munis de cordons ou de longs rubans, ni de bijoux […]
  • Ne laissez jamais votre bébé seul dans un lit d’adulte […]

Les listes sont très longues. Chacun devrait les lire, et c’est parfois le cas. Pendant le séjour à la maternité, j’ai eu un papier qui donnait quelques recommandations parmi les plus connues.
J’ai lu ce papier, et pourtant j’ai mis une couverture à Melody pour dormir, parce qu’elle dormait mieux et que nous étions fatigués. Je culpabilisais et nous y avons mis un terme rapidement et sur les conseils de notre pédiatre qui a évalué les risques que notre enfant s’étouffe. Pour cela, je me souviens qu’elle a :
  • mis ma fille sur le ventre pour voir si elle levait bien la tête (ça c’était bon),
  • mis un lange sur la tête de ma fille pour voir si elle avait le réflexe de l’enlever, et ça n’a pas été le cas…

Mais dans ce papier, il n’y avait pas de mise en garde contre les tours de lits, les doudous et peluches, les mobiles… Tous ces articles sont vendus comme des articles de puériculture, on a donc tendance à penser que notre enfant ne risque rien si on les utilise. Pourtant, un tour de lit, une peluche, un mobile même utilisés comme préconisé par les fabricants peuvent être une source de risque pour les enfants. Il en revient à chacun de voir si le risque vaut le coup d’être couru ou non.

Ceci est ma contribution à mon premier vendredi intello

Images : Catherine Scott