Je pense donc je suis ! La philosophie à 5 ans…

Lise a 5 ans. Melody 3 ans et demi. Jack bientôt 2 ans. Quand on n’est pas parent, il y a des difficultés qu’on n’imagine pas dans le rôle de parent. D’un point de vue extérieur, ce sont des petites choses rigolotes, sources d’émerveillement, qu’on envierait presque. Mais souvent c’est la répétition qui rend les choses plus compliquées.

Tout parent de jeunes enfants sont passés par là. La phase du « Pourquoi ? » Au début c’est simple les questions sont de l’ordre :

  1. Scientifiques
    • Pourquoi il pleut ?
    • Pourquoi les nuages bougent ?
    • Pourquoi les roues tournent ?
  2. Morales
    • Pourquoi on ne part pas sans payer ?
    • Pourquoi on ne tape pas les chats ?
    • Pourquoi il ne faut pas déranger les autres ?

Les pourquoi peuvent aussi être une remise en cause des règles dictées :

  • Va te laver les mains ! → Pourquoi ?
  • Calme toi !  → Pourquoi ?
  • Mange !  → Pourquoi ?

On ne s’imagine pas comment la phase des pourquois peu vite devenir pénible quand on a deux enfants qui en posent toute la journée et que l’on doit TOUT justifier : Pourquoi il faut dormir ? Pourquoi tu bailles ? Pourquoi tu veux qu’on aille se promener ? … Une question entraîne une autre, c’est interminable. Et puis on entre ensuite dans la phase des comment avec l’incontournable de « Comment on fait les bébés ? » Je croyais que ça s’arrêtait à peu près là et que les questions existentielles arriveraient plus tard. Finalement non. Lise me scotche régulièrement avec des questions fondamentales :

  • Que serait-on si on n’avait pas de cerveaux ?
  • Comment se forment les pensées ?
  • Que devient-on quand on est mort ?
  • Quand on adopte un enfant, comment devient-on ses parents ?
  • Comment sait-on qu’il y a vraiment quelque chose qui existe ?

Et là, j’avoue qu’il y en a pour lesquelles je me sens complètement bête. D’un côté je trouve ça super qu’elle se pose ce genre de question, j’aimerais qu’elle garde toute sa vie ce regard intéressé sur le monde. D’un autre, quand je suis en train de préparer à manger, ou changer la couche de son petit frère qui a décidé de le faire lui-même, j’aimerais bien ne pas être interpellée sur des questions qui me dépassent . Images : Micky Aldrige

Publicités

Parle ! La petite phrase du jour

 

Mes filles ont une imagination débordante. Elles vivent et revivent avec leurs bonhommes, leurs figurines, des histoires fabuleuses ou leurs interrogations de la vie quotidienne.

Voilà les « problèmes » de la famille canard… (avec la voix de Lise trois ans et demi)

Bébé canard 1 : On fait un bisou d’amoureux ?

Bébé canard 2 : non c’est interdit !

Bébé canard 3 : Pourquoi ?

Bébé canard 4 : Parce qu’il faut se mordre la langue et c’est D-A-N-G-E-R-E-U-X

On n’a jamais parlé avec nos filles des bisous d’amoureux ou quoi que ce soit en rapport, mais on voit bien que l’interprétation de nos enfants par rapport à ce qu’ils observent autour d’eux est parfois « hasardeuse ». Cela illustre bien comment quelque chose d’aussi « anodin » qu’un bisou d’amoureux peut être mal interprêté par les enfants. Leur vision du monde ne correspond pas à notre vision du monde.

Images : SV Duck Race 2011 (7 of 14) by April Kyle. Licensed under Attribution

Parle ! La petite phrase du jour

Lise (3 ans et demi) : J’aimerais déjà être une adulte.

Maman : ah bon ? Pourquoi ? Tu sais, ce n’est pas toujours rigolo d’être un adulte

Lise : Oui mais j’irais au travail ?

Maman : Tu voudrais faire quoi comme travail ?

Lise : Le même travail que toi, comme ça, j’irais au travail avec toi…

Il faut comprendre que j’ai repris le travail il y a 10 jours, et apparemment, je lui manque…

Images : Création 

Parle ! La petite phrase du jour

Lise (3 ans et demi) : Parfois, les araignées elles  fabriquent des étoiles.

Maman : oui c’est vrai que ça y ressemble, ce sont des toiles d’araignées.

Lise : On pourrait faire des T-Shirts avec…

Ce que j’aime avec les enfants c’est la spontanéité et la justesse de leur raisonnement !

Images : © Copyright Derek Harper and licensed for reuse under this Creative Commons Licence.