Egalité ! Etre une fille ou un garçon…

Le temps est venu pour Lise de changer de vélo. Pour le moment, elle naviguait entre son premier vélo à qui on a oté les roulettes depuis 2-3 ans mais qui était trop petit, et un vélo qu’on nous a donné mais qui est un vélo à rétropédalage qui était source de chute.

Nous avons profité d’un week-end libre d’enfants pour nous rendre à Decathlon pour lui prendre un vélo 20 pouces plus adapté  à son âge. Nous avons été surpris, car à notre dernière visite, le choix était un peu moins restreint mais là nous avions le choix entre :

> le vélo mistigirl 3: un joli vélo sur fond blanc avec des touche de rose et de bleu ciel
 le vélo mistigirl 500 : un joli vélo rose fuschia avec tous les accessoires pour une ballade en ville
 le vélo racing boy 5 S : un vélo noir, vert blanc, avec des gros pneus et une fourche suspendu pour rouler sur tout type de terrain
 le vélo full suspended : un joli vélo rouge tout suspendu pour faire du vélo partout

J’ai été déçue, parce que j’avais le choix entre un vélo très fifille ou des vélos avec de gros autocollants Racing Boy. En plus, ayant deux enfants après Lise, nous voulions un vélo plus mixte. Je ne vois pas Jack à 6 ans rouler sur un vélo marqué Mistigirl tout rose. Le vélo que nous voulions était celui là Racing boy 3, bleu ciel, ciglé garçon mais avec une couleur vive qui soit sympa pour les filles comme pour les garçons, mais il n’était plus en stock.

Ce qui m’a énervé c’est :

  • de privilégier dans les rayons des vélos orientés ville pour les filles, et sportif pour les garçons
  • de ne proposer aucun modèle mixte en rayon
  • de ne proposer des modèles vraiment tout terrain qu’orientés garçons dans toute leur gamme
  • de n’avoir dans leur gamme qu’un seul modèle qui ne soit pas ciblé fille ou garçon et c’est un modèle basique sans vitesse

Je plains le vendeur qui a eu l’amabilité de s’intéresser à nous et de nous conseiller. Je n’ai pas pu m’empêcher d’exprimer le fond de ma pensée. Je sais qu’il n’y ait pour rien même si il véhicule lui même des clichés comme « Ne prenez pas le tout suspendu pour une fille, il sera trop lourd pour elle » ou « On vend ce que les gens veulent acheter ».

Il y aurait pourtant une solution simple pour vendre des vélos qui plaisent à tous sans être sexiste et sans augmenter le nombre de modèle. Alors s’il vous plait, mettez en rayon des vélos sans décoration, et vendez à côté de beaux stickers pour personnaliser les vélos aux goûts des enfants (Decathlon vend déjà des stickers à mettre sur les vélos, il faudrait juste avoir en rayon des vélos neutres). Comme ça, les enfants pourront avoir :

  • de jolis vélos rose avec des autocollants  de voiture de courses
  • des vélos noirs avec des princesses à paillettes
  • des vélos bleus avec des animaux dessus
  • etc.

Et les enfants pourront choisir des vélos orientés ville ou orientés sport sans avoir l’impression de devoir prendre un vélo qui ne leur est pas destiné…

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s