Anticipe ! La loi de murphy…

Aujourd’hui, pour les vendredis intello j’ai parlé de la loi de Murphy.

On peut interpréter cette loi de deux manières : l’une, humoristique, est de prendre cette loi à la lettre, et de l’ériger en principe de pessimisme. Vue sous cet angle, la loi de Murphy est le constat, élevé au rang de principe fondamental de l’univers, que « le pire est toujours certain ». Familièrement, cette loi est aussi appelée « loi de l’emmerdement maximum » (LEM)1 ou « loi de la vexation universelle ».

L’autre vision consiste à voir la loi de Murphy comme une règle de conception : on ne considère pas la loi de Murphy comme vraie, mais on conçoit tout système comme si la loi était vraie. En particulier, un équipement doit être à l’épreuve, non seulement des accidents les plus improbables, mais aussi des manœuvres les plus stupides de la part de l’utilisateur. Elle justifie donc les principes de la conception de sûreté préconisant de planifier et d’éliminer d’emblée les possibilités de mauvaise utilisation, par exemple à l’aide de détrompeurs.

Chez moi, la loi de Murphy se décline au quotidien, voici quelques exemples :

  • Je nettoie mon salon, les enfants sont seuls à l’étage, je suis un peu juste en temps pour le repas, mais si tout va bien, ça devrait être bon. Sauf qu’au moment où je finis de nettoyer mon salon, ma deuxième fille a un accident de pipi au milieu d’une pièce remplie de jouets qui sont maintenants pleins de pipis. Je pose ma fille dans la douche, j’essaie de nettoyer rapidement pour pouvoir faire le repas, et pendant ce temps, le petit dernier fait tomber son humidificateur et je me retrouve avec 6 litres d’eau répandu dans sa chambre qui forcément n’était pas rangés : les jouets, les meubles, le linge sale qui traine par terre, les rideaux, le canapé, tout est inondé et l’humidificateur est cassé.
  • La nuit a été difficile, j’espère faire la sieste en même temps que mon fils mais impossible de le coucher dès que je m’endors il se réveille.
  • J’ai un entretien dans la journée pour mon travail, je ne trouve qu’un ensemble correct à ma taille dans ma garde robe, je le mets au dernier moment pour éviter les tâches, je dis aurevoir à mon fils qui me régurgite dessus.
  • Je suis en retard pour aller à un rendez-vous chez le docteur, je presse les enfants, je les mets tous dans la voiture, mais je ne me souviens plus si j’ai fermé la porte, je retourne vérifié, ma fille hurle pour avoir son doudou, donc je retourne à la maison le chercher, on part, je n’ai pas d’essence, je passe faire le plein, la pompe 24/24 est en panne et il y a un accident sur le trajet.
  • Je veux prendre une douche et je suis seule avec les enfants à la maison. Ils sont sages devant la télé, je m’éclipse en vitesse, au moment où je me savonnes tout le monde hurle.

etc.

La seule solution c’est d’anticiper et quand l’objectif à accomplir est important prévoir le pire pour atteindre malgré tout son but.

Et vous vous avez des exemples ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s