Penser, c’est prédire !

« Les enfants explorent et comprennent le monde en calculant des probabilités bayésiennes » : pour Alison Gopnik, spécialiste mondialement connue de psychologie du développement, l’enfant est un anticipateur-né. Le bébé qui découvre le monde n’absorbe pas passivement les informations dont il est bombardé : il réalise en permanence des anticipations.

Voici le paragraphe qui m’a donné envie de commenter l’article Penser c’est prédire que j’ai pu lire sur le site de Sciences Humaines, pour les vendredis intellos. Vous trouverez mon article ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s