Soigne-moi ! les mauvais soignants…

Détrompez-vous ! Ceci n’est pas un article polémique. Je ne vais pas parler des défauts de notre système de santé ou de nos professionnels de santé.

On parle parfois de « Mauvais malades » pour parler des personnes qui, lorsqu’elles sont malades, se comportent comme si elles sont à l’agonie. On a l’impression à les entendre qu’elles pourraient mourir dans l’instant, alors qu’elles n’ont qu’un simple rhume.

Je ne crois pas être une mauvaise malade. Par contre, je suis une très mauvaise soignante. Je n’aime pas quand mes enfants ou mon mari sont malades et je n’en suis pas fière. Je n’ai aucune patience pour les pleurnicheries de mes enfants à 2h du matin, même si je sais qu’ils ont beaucoup de fièvres et ne sont pas bien. Je déteste devoir négocier trois quarts d’heure pour qu’ils acceptent d’ingérer ce médicament qui fera tomber leur fièvre ou soignera leur otite. Je ne supporte pas de les voir râler devant leur assiette parce qu’ils ont mal à la gorge.

Je sais que ce n’est pas leur faute. Qu’ils sont désemparés face à ce mal qui s’est emparé d’eux, et que la plupart du temps, ils ne savent même pas pourquoi ils se sentent mal. Je sais que je devrais être compréhensive et attentive face à leur état de santé. Je devrais faire preuve de compassion et de patience, et pourtant je n’y arrive pas. Quand ils sont malades, mes enfants peuvent heureusement se tourner vers leur père qui a toutes ces qualités qui me font défaut.

Peut être qu’avec le temps, je m’améliorerais et je pourrais montrer une image plus positive à mes enfants lorsque, pris par les petites maladies routinières, ils ont besoin de réconfort.

Images : Big Happy Fun House

Publicités

2 réflexions sur “Soigne-moi ! les mauvais soignants…

  1. Est-ce que tu manques d’empathie de façon générale et régulière ou est-ce vraiment particulier à ces périodes ou on risque de te solliciter plus que tu ne le souhaites?
    Est-ce que toi tu peux te permettre d’être malade? Est-ce qu’alors il y aura quelqu’un pour prendre soin de toi?
    A moins que ce ne soit un mécanisme de défense de la personne trop sensible qui se cache en toi? Aussi bizarre que cela puisse paraître il est beaucoup plus simple et moins fatiguant émotionnelement parlant de prendre un masque d’insensibilité totale que de rentrer en empathie avec nos enfants qu’on aime tant et qu’on ne pourra pas aider d’un simple coup de baguette magique.

    Il m’est souvent arrivé quand j’étais moi même fatigué de ne pas être très tendre avec mes enfants même quand ils étaient maladeset de leur administrer sans trop de ménagement ni de réflexion doliprane et suppo anti-toux pour m’assurer d’abord à moi de passer une bonne nuit.

    • Merci pour tes questions qui m’interpellent. Je pense avoir beaucoup d’empathie, en général, que cela soit avec les gens que je côtoie dans mon travail, ou avec mes proches. Mais face à mon conjoint, ou à mes enfants, c’est un peu différent. Surtout quand je suis fatiguée (comme en ce moment, où je me réveille trop la nuit grâce au petit dernier), j’ai un peu l’impression d’être égocentrique, tout ce qui m’apporte de la fatigue en plus m’exaspère. Dans ces cas là, je commence par mal supporter l’effort supplémentaire qui m’est demandé et je m’exécute froidement ou en pensant par le conflit. Jusqu’à ce que je m’en rende compte et que j’accepte la situation qui nous est imposée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s