Travaille ! Le bonheur de profiter de ses enfants…

Je suis actuellement en congé maternité pour notre troisième enfant, et cela depuis maintenant 3 semaines et pour un peu plus de 6 mois. Le bébé n’étant pas encore arrivé, je profite de mes filles. Elles sont gardées à la maison par leur auxiliaire parentale donc je peux les voir toute la journée tout en pouvant me reposer. Et je dois dire que j’apprécie ce luxe.

Pour ma deuxième grossesse, ma grande  (19 mois) était gardée par une assistante maternelle, mais on s’en est séparée au début de mon congé maternité suite à plusieurs déconvenues alors que ce n’était pas ce que nous envisagions à l’origine (voir mon article Garde ma fille ! Ou comment la relation avec la nounou tourne souvent au conflit…). Malgré la difficulté de s’occuper d’un enfant en bas âge alors qu’on est enceinte jusqu’au cou ou qu’on a un bébé qui vient tout juste de naître, j’avais apprécié cette période. Les enfants évoluent toujours plus en présence de leurs parents que d’autres adultes, et j’avais vu ma grande progresser de jours en jours, au niveau du langage, de la motricité, des jeux, etc.

Pour cette troisième grossesse, Lise (3 ans) va à l’école le matin et Melody (19 mois) est à la maison toute la journée. Elles étaient gardées avant mon congé maternité par une auxiliaire parentale (à notre domicile) 4 jours par semaine (et le mercredi par moi). Ce sera aussi le même mode de garde à ma reprise du travail, donc nous avons décidé de faire des sacrifices financiers afin de pouvoir garder notre auxiliaire parentale pendant mon congé maternité. Et ce luxe est pour moi un vrai bonheur. Je vois mes deux filles grandir, évoluer, je profite de ce petit bonheur quotidien, de cette petite parenthèse que m’offre ce troisième bébé. Tout le monde à la maison est gagnant par ce sacrifice financier et cette grossesse :

  • Les filles profitent de moi toute la journée mais ne sont pas pénalisées par ma fatigue due à la grossesse puis ensuite par la fatigue d’un bébé qui vient de naître, qui ne fait pas ses nuits. Elles peuvent quand même faire pleins de choses avec leur nounou et avoir l’attention de quelqu’un rien que pour elles : des activités à la maison, des sorties au parc. Je suis beaucoup plus zen que pour mon deuxième congé maternité. Et la présence de quelqu’un chez moi m’oblige aussi à être plus zen avec mes filles.
  • Moi, je profite de mes filles, mais je n’ai pas la fatigue de la préparation des repas, des allers-retours à l’école et je pourrais consacrer un peu de temps rien qu’à ce bébé.
  • Le bébé à venir pourra avoir toute mon attention par moment, ce qui est déjà rare pour un second enfant mais encore plus pour un troisième. Quand je devrais le laisser pour retourner au travail, il connaîtra sa nounou et il n’y aura pas de périodes d’adaptation.
  • Pour mon mari, il peut nous laisser la journée l’esprit tranquille. Il sait que je ne suis pas isolée, que je bénéficierai d’un soutien indéniable au quotidien (sauf le mercredi). Parce que disons-le, s’occuper d’une petite fille de 3 ans, d’un grand bébé de 19 mois et d’un nourrisson peut vite devenir très fatigant, étouffant (en tout cas pour quelqu’un avec ma personnalité). Déjà là, il me trouve le soir beaucoup moins stressée et apaisée et tout le monde en bénéficie.
Profiter de mes enfants au quotidien est donc un vrai bonheur en ce moment. Mais je suis consciente que ce n’est ainsi que parce que c’est temporaire. Ça ne remet pas en cause mon envie de travailler. Si j’arrêtais de travailler, je n’aurais pas d’auxiliaire parentale, donc je devrais gérer tout ça toute seule et je ne serais pas aussi zen. Si j’arrêtais de travailler, je me sentirais enfermée dans ce rôle de mère au foyer et sûrement frustrée. Tout cela se ressentirait sur tous les membres de cette famille.
Il est vraiment incontestable, pour moi, que les parents s’épanouissent et progressent plus auprès de leurs parents mais je ne suis pas faite pour être mère au foyer. Je suis faite pour travailler et pouvoir ainsi apprécier le bonheur d’être avec mes enfants pleinement disponible pendant les mercredi, les week-end, les vacances et pendant ce congé maternité. Je serais bien incapable d’être aussi disponible si je m’occupais à 100% de mes enfants.
Publicités

Une réflexion sur “Travaille ! Le bonheur de profiter de ses enfants…

  1. ça doit etre merveilleux d’avoir 3 enfants proches mais beaucoup de travaille a la fois. ça me fais rever mais mon homme non, mais j’espere un bb2 vers les 3 ans de ma fille.
    bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s