Maman ! Comment devient-on mère…

Je ne fais pas parti des femmes qui ont attendu la maternité avec impatience depuis qu’elles sont en âge de materner leur poupée. Avant d’avoir mes propres enfants, j’ai toujours été mal à l’aise avec les enfants des autres… Comment le tenir ? Pourquoi il vient vers moi ? Ah non, c’est dégoûtant ! Pourtant je ne me suis jamais imaginée n’avoir jamais d’enfants…

Quand je suis tombée enceinte ce n’était pas par hasard, et j’étais sur un petit nuage, toujours un sourire au coin des lèvres. J’ai adoré sentir mon bébé bouger, avoir le sentiment de tout faire pour l’amener en pleine forme vers son premier pas vers l’autonomie : sa naissance. Pourtant, quand j’essayais de m’imaginer avec ce bébé une fois né, c’était le flou le plus complet. Comment allais-je faire pour m’occuper de ce petit être dépendant alors que j’étais mal à l’aise avec tous les enfants, même les plus grand ?

Le pire était quand je lisais des choses du genre : une femme devient mère dès le test de grossesse alors qu’un homme devient père après la naissance. Apparemment, je m’étais trompée de sexe, je ne me sentais pas vraiment mère pendant la grossesse et il m’a fallu du temps pour devenir mère après la naissance. Donc entendre ce genre de choses me mettaient très mal à l’aise, et je me demandais comment j’allais faire pour ne pas échouer dans ce nouveau rôle, comment j’allais rendre mon enfant heureux…

À la naissance de ma fille, j’ai bien évidemment était très émue et j’ai pris soin de ce petit bébé mais je n’avais pas l’impression d’être devenue une maman. J’ai souvent eu l’impression de ne pas être à la hauteur et de ne pas savoir quoi faire avec ce petit humain. Pour moi, le déclic s’est plutôt produit quand ma fille m’a elle-même considéré de manière particulière, comme quelqu’un qui a un rôle particulier : comme sa maman. Cela commence par des regards, des sourires, des câlins, puis ce mot magique dont ils découvrent très vite le pouvoir : maman !Je suis devenue une maman.

Ce miracle s’est reproduit une autre fois depuis, avec ma seconde fille. Et bizarrement, j’ai découvert qu’on ne devient pas maman qu’une seule fois. On est autant de maman qu’on a un enfant. Pendant ma seconde grossesse (et cette troisième en cours), j’ai eu autant de doutes, d’inquiétudes sur ma capacité à m’occuper de ce deuxième (puis troisième) enfant. Comment est-ce que j’allais pouvoir l’aimer autant que le premier ? Comment allais-je pouvoir gérer les deux (trois) ensembles ?

J’ai toujours été mal à l’aise avec l’expression : l’amour d’une mère ne se partage pas, il grandit à chaque enfant… Pour moi, c’est une sorte de fable raconté à ses enfants pour les rassurer. J’ai plutôt l’impression qu’à chaque grossesse, on ne gagne pas seulement un petit amas de cellule. C’est un nouveau lien qui se tisse entre deux êtres tous neufs : un petit bébé tout neuf et une maman toute neuve.

L’instinct maternel reste également un mystère pour moi, rien n’est inné pour moi dans ce domaine. J’apprends au fur et à mesure que mes enfants grandissent, je fais des erreurs, j’essaie de les corriger, je savoure mes succès mais l’apprentissage est long.

Images : Brennaval

Publicités

12 réflexions sur “Maman ! Comment devient-on mère…

  1. J’aime beaucoup ton billet, il me déculpabilise de ne pas avoir envie/me sentir prête à avoir des enfants, même si je t’accordes que j’ai encore bien du temps devant moi pour y penser. Qui sait, ça viendra peut etre un jour…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s