Garde ma fille ! Ou comment la relation avec la nounou tourne souvent au conflit…

La plupart des parents sont confrontés aux problématiques de garde de leur enfant. Et comme nous travaillons tous les deux, on est donc passé par là (et nous n’en avons pas fini). Pour nous la crèche aurait été notre premier choix. Malheureusement, notre situation ne nous permet pas d’avoir beaucoup de chances d’obtenir une place :

  • dans notre commune, les rentrées se font pour la quasi totalité en septembre et Lise aurait eu besoin d’une place en décembre, Melody en Juillet,
  • nous n’avons pas de jumeaux,
  • nous avons des revenus confortables,
  • nous n’avons pas une situation sociale nous permettant de « marquer des points » ou plu   mltôt l’aplomb de mentir pour obtenir ce qu’on voulait (on nous a clairement dit, que si nous avions des problèmes de couples, des problèmes liés à la grossesse ou à l’acceptation de l’arrivée de notre enfant, en bref, que si on pouvait nous prendre en pitié, alors peut être qu’ils pourraient faire quelque chose)…
C’est donc sans surprise qu’on a reçu le refus pour la place en crèche et qu’on s’est dirigé vers une assistante maternelle pour garder Lise.
Notre expérience du métier d’assistante maternelle était double (bien qu’indirecte) :
  • Nous avons beaucoup discuté avec nos amis et nos familles de leurs expériences respectives. Il en ressort que les relations avec une assistante maternelle, aussi idyllique qu’elles peuvent être au départ, finissent toujours par mal tourner : bien souvent pour des raisons d’argents, mais aussi par des conflits avec la nounou ou de la dissimulation (par exemple, la nounou qui cache l’origine d’un bleu sur un enfant, ou qu’elle fait ses courses personnelles avec les enfants, etc.).
  • Nous avons l’exemple de ma belle-mère, assistante maternelle, et de ses difficultés avec les nombreuses familles de parents. Dans ces difficultés, on retrouve les mêmes problèmes d’argents, des parents trop exigeants (par exemple, qui imposerait la préparation d’un repas spécifique pour son enfant sans raison médicale ou autre raison valable), des parents qui ne respectent pas les horaires. Nous avons aussi compris que quelque soit le professionnalisme de l’assistante maternelle, son métier est difficile et il ne faut pas lui poser des exigences qui l’empêcheront de faire son travail dans de bonnes conditions (par exemple : ne pas lui imposer de faire les repas si tous les autres parents le lui apportent). Et au final, la bonne relation entre une assistante maternelle et l’enfant est directement liée à la bonne relation avec les parents.
Nous en avons déduit certains principes de base pour poser des bases saines avec notre assistante maternelle (avant même de commencer à la chercher) :
  • Au niveau argent :
    • ne pas essayer de négocier les prix à la baisse, son prix sera le notre si cela est dans nos moyens, sinon on cherchera quelqu’un d’autre.
    • on lui paiera tous les jours, même s’il y a une semaine où notre fille sera gardée par quelqu’un d’autre, ou si elle est malade.
  • Au niveau de la garde :
    • être ponctuels pour déposer et récupérer notre fille.
    • lister les sujets sur lesquels on ne négociera pas (la sécurité, l’hygiène et les soins essentiellement pour nous) et les sujets sur lesquels on est prêt à faire des concessions (alimentation maison, les sorties et les activités d’éveil principalement). Je conseillerais à tous les parents qui veulent faire garder les enfants de se fixer des priorités de ce genre (et ces priorités sont strictement personnelles).

Nous pensions donc être à l’abri des mauvaises surprises et des conflits. Tout s’est à peu près bien passé pendant plus d’un an. Quand quelque chose ne nous plaisait pas, j’attendais avant de m’enflammer et de réagir sous le coup de l’énervement. Nous en discutions avec mon mari, le soir même, pour voir s’il valait mieux attendre ou dire les choses de suite (toujours en pensant à nos fameuses priorités).

Nous avons fermé les yeux sur plusieurs petits incidents (des pantalons très sales le soir pendant une période où l’assistante maternelle préparait le mariage de son fils, des fesses irritées pendant une période où elle accueillait un nouveau bébé, le manque de sortie des enfants, un flagrant délit de sortie sans les enfants pendant les horaires de gardes : elle avait confié les enfants à sa fille pendant leur sieste pour aller à la pharmacie,  etc.). Pris individuellement les uns des autres, cela était des détails (sauf le dernier point) et nous avons laissé faire.

Le dernier point nous a mis en colère et nous avons pris conscience que cette assistante maternelle ne pourrait décemment pas continuer à garder Lise et quelques mois après Melody (en plus des 2 enfants qu’elle gardait également). Cela faisait plusieurs mois qu’on lui parlait de garder les deux, à condition qu’elle obtienne son quatrième agrément. Cependant, nous avions du mal à savoir si elle en avait vraiment fait la demande à la PMI, et elle nous disait que si au moment de la garde elle ne l’avait pas encore, elle nous garderait Melody sans la déclarer (ce qui ne nous mettait pas du tout en confiance).

Donc nous avons profité du début de mon deuxième congé maternité pour mettre fin à son contrat. Nous avons alors découvert en face de nous une autre personne, qui nous accusait d’avoir trahi sa confiance, de lui avoir menti et que nous  n’avions aucune parole. Elle nous a accusé de la mettre dans une situation financière très inconfortable car il lui manquerait une partie de ses revenus pendant de nombreux mois, alors que dans notre ville, il manque tellement d’assistante maternelle qu’aucune ne reste volontairement sans revenu (avant la fin du préavis, elle avait trouvé un remplaçant). Nous avons été tellement choqués que Lise n’a pas remis les pieds chez elle pendant le préavis. Nous avons eu du mal à récupérer ses affaires (doudous principalement) et leur état nous a choqué : biberon moisi, thermomètre non nettoyé (et ce n’était même pas celui de notre fille).

Quelques semaines plus tard, j’ai rencontré la maman d’un des petits garçons gardés avec Lise, qui allait maintenant être gardé dans une crèche parentale. Et nos expériences se recoupaient. L’une comme l’autre, nous nous sommes voilés la face toute la durée de la garde. Les enfants ne sortaient jamais, les épisodes de fesses rouges ou de problèmes d’hygiènes coïncidaient (l’assistante maternelle était tout simplement dépassé avec 3 enfants) mais heureusement, ils semblaient tout de même en sécurité (pas d’incident, pas de bobo) et content d’y aller.

Ma conclusion est, que quand on confie son enfant à une assistante maternelle, on a beau s’y préparer et faire preuve de compréhension vis à vis d’elle, la personne à qui on confie notre enfant est une inconnue, et nous n’avons pas d’autres choix que de lui faire confiance. Il existe de très bonnes et très professionnelles assistantes maternelles. Mais nous ne pouvons être sûrs de l’avoir rencontré qu’après l’avoir embauché, et je dirais même qu’après la fin de la garde. Et je ne peux pas dire de faire confiance à son instinct parce que lui aussi à ses failles !

Image : Express Monorail

Publicités

31 réflexions sur “Garde ma fille ! Ou comment la relation avec la nounou tourne souvent au conflit…

  1. Comme nos expérience se recoupent !! Moi, je suis tellement respectueuse des autres et de leur travail que je n’ai jamais osé affirmé trop fort mes souhaits (sur ce qu me paraissait être du non-essentiel) et je cherchais toujours à laisser à l’assmat une certaine marge de manoeuvre, parce que je réalise que c’est elle qui a mon enfant toute la journée, donc c’est important qu’elle sente qu’on lui fait confiance et tout.
    Par contre, le seul problème qu’on n’a jamais eu, c’est au sujet de l’argent : c’est même elle qui m’a dit le moins dernier que je lui avais versé 50€ de trop. Quand on amenait pas notre fils, on la payait quand même, c’est normal – et surtout c’est obligatoire je crois.
    Mais quand nous avons eu quelques accrocs et c’est là que la vraie façon de penser de chacun se révèle. C’est vrai, à l’entretien, on fait tous bonne figure, les débuts se passent bien parce qu’on est tous motivés par la nouveauté. Puis avec le quotidien, on se révèle. Je ne dis pas qu’on se révèle forcément de façon négative mais chacun commence à montrer vraiment ce qu’il est prêt à faire (ou pas). Et là, par exemple,on réalise que la nounou nous dit qu’elle fait « comme les parents veulent » mais qu’en réalité, elle n’est pas prête à faire certaines choses qu’on lui demande (endormir dans les bras, etc).
    Mais pour ce qui est de la négligence, je pense qu’il faut être intransigeant… même si au quotidien, on ne veut pas être trop ferme pour ne pas se mettre la nounou à dos et qu’on ne souhaite pas imposer de changement de nounou à notre enfant tous les 6 mois !
    En tous cas ce qui m’a fait rire, c’est qu’on s’était toutes les deux fait des belles listes pour choisir notre ass mat de façon sûre (voir mon article là : http://mavieestpalpitante.over-blog.fr/article-elle-est-bien-ta-nounou-68511732.html) et finalement, rien ne vaut le vécu et le long terme pour voir si vraiment, ça nous va !

    • clemjoce dit :

      Je suis une nounou qui a 10 ans d’expérience et je peux vous dire que les souhaits des parents, je les respecte tant que je peux ! mais lorsque vous gardez 4 enfants, endormir un bébé dans les bras, c’est juste impossible ! il faut aussi se mettre à la place de la nounou qui fait ce qu’elle peut pour contenter au mieux TOUS les parents qui ont des souhaits souvent différents ! comment faire pour endormir 2 bébés à bras à la même heure ? ce qui est vrai en revanche, c’est que si la demande est impossible à réaliser pour moi je le dis tout de suite aux parents et j’explique pourquoi. Le dialogue est le meilleur ami de la relation parent/nounou et j’insiste là dessus ! Parents n »hésitez pas à dire les choses à nounou qui vous rassurera ou vous expliquera pourquoi les choses. je n’ai jamais eu de soucis avec les parents que ce soit financier ou autre . un parent qui arrive avec 20 mn de retard tous les soirs, je passe 1 fois , 2 fois ensuite je lui explique que je travaille 12 heures par jour et que le soir, il est impotant pour moi de terminer à l’heure afin de me consacrer aux devoirs de mes enfants par ex …. après je prends aussi en compte la raison du retard ! si c’est pour aller faire ses courses ou si elle est restée plus tard au travail !

  2. Agnès dit :

    « Elle nous a accusé de la mettre dans une situation financière très inconfortable car il lui manquerait une partie de ses revenus pendant de nombreux mois » : c’est une menteuse, car non seulement vous êtes obligés de la payer pendant le préavis même si, du fait que vous ne lui confiez plus votre enfant, elle a parfaitement le droit d’en garder un autre à la place, mais ensuite elle touchera des indemnités Assedic si elle n’a pas trouvé d’autre enfant à garder à la place.
    J’ai aussi entendu parler d’une AM qui donnait de l’homéopathie aux enfants qu’elle gardait pour qu’ils dorment, aucun d’eux ne marchait ni ne parlait à un an passé, mais comme les différents parents ne se rencontraient pas vraiment chacun croyait que le sien « n’était pas pressé ».
    Pour ma part notre assistante maternelle s’occupe très bien des 4 enfants qu’elle garde, elle nous signale toujours les éventuels soucis : s’il a semblé fatigué ou n’a pas voulu dormir, s’il fait des boutons de chaleur ou a les fesses rouges, et si un des autres enfants est malade, ce qui nous permet d’anticiper (pour l’instant il n’a jamais été contaminé). Elle nous informe des bêtises qu’il voudrait faire (déterrer les plantes en pot, tirer les poils du chien), des changements dans son attitude (il accepte d’être dans le transat après son repas pendant que les autres mangent, il râle quand on lui dit non…). Il progresse bien, semble très heureux, et on voit qu’elle a son bien-être à coeur. Tout cela nous laisse penser qu’elle s’en occupe plutôt bien.
    Plusieurs parents dont elle a déjà gardé un enfant lui confient sans hésiter leurs enfants suivants et continuent de passer la voir quand tous leurs enfants sont plus grands, c’est signe à mon avis que ça s’est bien passé.

    • Pour l’aspect financier, je ne pense pas qu’elle ait voulu nous mettre la pression ou quoi que ce soit, elle a juste paniqué sur le coup parce que ça bouleversait son train train quotidien.
      Je pense effectivement que le fait que les parents confient le suivant à l’assistante maternelle et reviennent la voir par la suite est un bon indicateur de la qualité de son accueil. Mais bon, je vois pour ma part, je n’ai pas choisi mon assistante maternelle, je n’ai pas eu vraiment de choix.
      Pour moi, le principal problème vient du fait que beaucoup d’assistantes maternelles ne font pas ça par réelle envie de s’occuper d’enfants, mais comme un moyen de garder en plus ses propres enfants, ou pour les avantages financiers de ce métier.
      Heureusement, il y a aussi de bonnes assistantes maternelles qui font ce métier qui leur tient vraiment à coeur.

  3. virginie dit :

    bonjour, je suis assistante maternelle et oui notre métier n’est pas facile , il est basé sur la confiance et le respect mutuel mais surtout du besoin de l’enfant . ce qui est le plus souvent oublier en cas de conflit.

    je ne fait pas se métier pour l’argent contrairement a ce que certaines penses je suis en rase campagne mon salaire est de 600 euros pour 35 h de travail par semaine de 7 h a 17h30 du lundi au vendredi en ce moment mais parfois j’ai plus d’heures pour salaire égal . il descend a 300 euro si assedic le rsa est a 450 et je cotise pas pour la retraite; comme les 3/4 des nounou le salaire médiant est de 700 euro pour 4 enfants pour parfois 50 h de taf
    alors arrêté de dire que l’on fait ca pour le fric. svp

    gérer vie professionnel et vie familial est pas facile tout les jours surtout quand des parents débordent ou veulent faire respecter leur choix éducatif sans ce soucier de savoir si cela est faisable avec nounou et les autres parents. oui il faux être organisé entre toutes ses demandes et pas toujours faciles de satisfaire tout le monde . parfois j’ai le sentiment que certain parents oublie le pourquoi ils ont choisi du « petits collectif » et oui je suis pas du a la carte a mon domicile. il y a une grosse différence entre être nounou chez soi et chez les parents. quand j’ai choisi d »être nounou c’était pour le confort de mes enfants ( pas de crèche ou nounou dispo) avant j’était tisf et puis j’ai apporté le même confort a mes loupiot. j’en ai perturbé des enfants pour le confort des parents dans leur travail arrivée paquets à l »école pour refus de payer 1/2 h en plus , salaire de 50 pour laisser le temps de manger a l’ainé de vos enfants car la cantine trop dur , aller frapper au ccas pour nourrir les enfants des autres car salaires pas verser . frustrer des enfants car les parents étaient écolo a fond ( peinture , nourriture bio ,jeux en bois ou chiffon sinon rien , allergie, tu vas être sale avec ton pantalon tout blanc , rituel dodo interminable parce que je sais pas faire enfant malade car maman doit travailler etc)

    je continue mon métier pas pour vous parents mais pour tout ce que je peux apportez a vos enfants ( calme espace familial activité diverse respect des h de sommeil etc)

    et je n’ai qu’une chose a dire j’ai parfois l’impression d’être plus la nounou des parents plus que de vos enfants.

    alors avant de critiquer la nounou étudiez vos besoins de calins et de boulot apprenez à gérer vos manques affectif et cela ira déjà beaucoup mieux lorsque bébe arrivera et grandira vous culpabiliserez moins et culpabiliserez moins nounou .vos enfants ne grandirons pas moins bien si vous assumez le choix de travailler et confiez vos enfants vous n’êtes pas des mères maltraitante et oui nounou fera différemment car elle n’est pas vous .
    vous ne serez pas des profiteuses de sté si vous élevé vos enfants

    mais réfléchissez bien pour le bien être de tous svp
    c’était mon coup de geule

    • Je comprends ton coup de gueule et ton ras le bol. Je suis d’accord avec le fait que si les parents sont très exigeants et posent beaucoup de contraintes pour l’éducation de leurs enfants, ils n’ont qu’à pas les confier à autrui. Je comprends également très bien ton agacement face aux abus des parents.
      Par contre, je constate que ton salaire n’a rien avoir à ce qui se pratique dans ma région (Ile de France). Et je pense aussi que les motivations varient.
      Quand à la notion de choix de travailler, je pourrais m’étendre longuement dessus mais il y a des femmes qui ne choisissent pas d’être mère au foyer et il y a des femmes qui ne choisissent pas de travailler… Tout est souvent une question de budget.

      • virginie dit :

        oui Koala le choix n’est pas facile, mais c’est pas une raison pour culpabilisé et se dire que l’on est une mauvaise mère, depuis que je suis nounou c’est souvent la principale raison cachée d’un conflit; et je suis dans le jura et je vois un gros décalage sur beaucoup de cite et beaucoup du chacun sa sauce et pas toujours dans le sans des parents ses dommages.

        mon choix de bosser à la maison vient de beaucoup de contrainte extérieur et de l’inconfort qui aurait découler . j’essaye d’être la plus conciliante face au monde du travail pour les parents mais pas facile;

  4. nounou42 dit :

    Bonjour,je me promène sur plusieurs sites à mes moments perdus et je lis tout et rien,au risque de me faire incendier( au fait je suis assistante maternelle),je vois souvent que nous ne travaillons pas pour l’argent,et bien moi si!,je m’explique je travail pour mon salaire sinon j’irai faire du bénévolat auprès de jeunes enfants,car je les aime.Mais comme tout salarié qui se respecte (enfin normalement),je fais mon travail le mieux possible,j’ai cette chance de l’avoir choisi,,de pouvoir etre chez moi,de m’organiser comme je veux,donc je fais des activité avec les enfants de la musique de l’éveil,etc mais bien sur comme tout professionnnel,j’ai des comptes à rendre/à mes employeurs;les parents,la pmi avec qui je me suis engagée,les enfants que je garde (leur joie et leur sourire me satisfont),mais surtout avec moi,et c’est pourquoi ppour en finir,j’ai eu moi aussi des conflits avec certains parents,mais je ne veux pas m’aigrir ou meme me mettre en colère,,je suis honnete (j’ai des soucis avec les accents la touche?),avec les parents à l’entretien, respectant au mieux leurs demandes.
    Bref,je ne me voile pas la face ,je suis une employée,je travaille et comme telle,toute peine mérite salaire.Et je vous assure,en tant qu’assistante maternelle,on ne chome pas,d’ailleurs c’est la fin de la sieste,donc…
    Et j’aime mon travail,donc parents ou assistante maternelle si ça passe pas entre vous,ne vous acharnez pas ,faites au mieux pour les enfants et rompez si c’est mieux

    • Merci pour votre message et pour votre honnêteté. Que cela soit du côté des parents ou des assistantes maternelles, il serait bien que les gens se rappellent que c’est un véritable travail et que la relation entre les deux parties est une relation employeur-employé. Votre dernière remarque est vraiment de bon sens. Du côté des parents ce qui doit primer est le bien-être des enfants. Et parfois, on a l’impression qu’on n’a pas le choix, on n’arrive pas à sortir la tête du guidon et on s’enlise dans une situation conflictuelle qui s’envenime à force de petits riens qui s’accumulent. Il faut arriver à prendre du recul et mettre fin à la situation…

      • nounou 42 dit :

        Bonjour,merci de m’avoir comprise,je pense en effet que beaucoup de malentendus viennent du fait ,que certaines nounou,se prennent trop au sérieux(désolée),et pense avoir la science infuse,et que certains parents ,n’ont pas conscience qu’il s’agit d’un vrai travail avec normalement une prise en charge réflechi (de la part de la nounou),et que bien evidemment elle ne peut que les seconder et non les remplacer( ce ne sont pas ses enfants),et qu’elle travaille avec plusieurs employeurs et plusieurs enfants,et de ce fait ne peut pas tout accepter.mais si chacun y met de sien et que le bien etre des enfant est l’objectif premier,c’est tout à fait gérable.Je me rappelle quand j’ai fait garder mes enfants j’avais moi aussi des idéaux,je n’ai pas pour autant exiger de la nounou,qu’elle est les memes et quand j’ai commencé à exercé,je me suis posée des question sur ce que j’ aurai aimer trouver en plus chez ma nounou,et je crois que ce qui en est ressorti c’est surtout,du respect et de l’estime,de la compréhension face à mes angoisse et exigences de maman
        ..je ne sais pas si aujourd’hui,j’ai atteint cet objectif en tant que professionnelle, mais je me remets toujours en question car le propre de l’Homme n’est-il pas ,de tirer profit de ces expériences bonnes ou mauvaises?Et pour finir si je suis sure que les enfants sont heureux chez moi ,j’espere que mon attitude face aux parents,ne leur renvoie,que du positif car c’est se qui contribuera a ce que l’enfant que nous accueillons aujourd’hui soit plus tard un adulte entier car il respectera ses parents et grandira avec l’image que nous lui envoyons.je sais pas si j’ai ete claire,mais j’y crois…….Merci de m’avoi lue

  5. Din2992 dit :

    Bonjour,

    Peut-être pourrez-vous me donner votre avis même si ces posts datent un peu. Mon petit garçon de 10 mois est gardé par une nounou en garde partagée à 100% chez nous.
    La nounou nous a appris, après la signature du contrat, qu’elle était gravement asthmatique, qu’elle avait mal au dos et avait une peur bleue des escaliers.
    Le premier mois la sortie des 2 enfants (une fois par jour à 17h) était chaotique. L’un des petits (nous habitons au 2ème sans ascenseur) attendait au RDC dans sa poussette le temps qu’elle remonte (difficilement) à l’appartement habiller le deuxième, s’habiller, qu’elle ferme l’appartement et redescende. Cris, impatience et stress pour les enfants, surtout pour celui qui attendait tout seul dans le hall de l’immeuble. Elle a entrepris de demander de l’aide aux voisins mais nous y avons mis fin, préférant supprimer la sortie plutôt que de voir notre enfant porté et manipulé dans les escaliers par un ou une inconnue (nous venons d’emménager et ne connaissons pas ou peu nos voisins).
    Nous sommes en garde partagée à notre domicile. Nous avons la chance d’avoir 1 chambre pour chacun des deux enfants (le notre et celui de l’autre famille). Nous avons aménagé un espace de jeu dans la chambre où dort l’autre petit garçon mais qui reste notre chambre d’amis et dans laquelle nous nous rendons tous les jours. Même si cette pièce est sécurisée un minimum il y a tout de même une prise électrique sans protection, un bureau en bois avec des angles saillants, deux penderies avec des portes qui s’ouvrent et le lit parapluie du petit garçon qui bouge facilement. Nous sommes dans un appartement habité et avons été clairs dès le départ, nous ne voulons pas et ne pouvons pas transformer notre appartement en crèche avec 100% de sécurité.
    Nous avons tout de même un parc + une chaise haute + un transat pour contenir les enfants dans leurs mouvements quand elle a besoin de quelques instants à elle. Or, la nounou m’apprend hier qu’elle laisse régulièrement et pour quelques minutes (combien je ne sais pas) notre fils en liberté dans la pièce de jeu. Lorsque je lui ai dis que nous ne voulions pas qu’il soit laissé sans surveillance dans un endroit qui n’est pas totalement sécurisé elle m’a répondu qu’elle était en garde partagée et ne pouvait pas être 100% disponible pour mon fils, qu’elle ne pouvait pas à chaque fois qu’elle va aux toilettes le mettre dans sa chaise haute et qu’avec elle les enfants ne font pas de bêtises même lorsqu’elle ne les a pas dans le visu. Qu’en pensez-vous ? Je suis angoissée, fatiguée et agacée par les remontrances de la nounou sur l’éducation de mon fils (elle me dit que nous ne sommes parents que depuis 10 mois alors qu’elle travaille comme éducatrice depuis plusieurs années (elle n’a que 32 ans et pas d’enfant), ses demandes incessantes (déplacer un meuble, déplacer le parc, changer la disposition de la pièce…) et son manque de professionnalisme. Je nettoie mon appartement tous les soirs (aspirateur + vinaigre blanc sur le sol) pour qu’elle et les enfants évoluent dans un environnement sain, je suis tout le temps à l’heure, nous la payons rubis sur l’ongle alors qu’elle ne s’occupe même pas des déjeuner des enfants (même la viande de mon fils est coupée par mes soins le matin). Qu’en pensez-vous ? Que devons-nous faire ?

    • Bonjour,

      Je crois que vous connaissez déjà la réponse à votre question. Chacun élève ses enfants comme il le veut. Chaque parent à son idée sur l’éducation, la sécurité,etc. Mais visiblement vous êtes contre certaines de ses pratiques… Vous avez exprimé votre désaccord et elle a clairement expliqué qu’elle ne pouvait envisager de faire autrement… Avec le recul, je sais aussi qu’en tant que parents on n’écoute pas assez ce que nous dise les autres qui ont de l’expérience. Mais bon en terme de sécurité, j’avais lu une étude qui avait interviewé les parents dont les enfants avaient été victimes d’accidents domestiques et la constante était que les parents n’imaginaient pas leur enfant capable de faire ce qu’ils avaient fait (escalader une fenêtre, attraper une casserole, ouvrir une porte, etc. Chez nous non plus l’environnement n’a jamais été à 100% sécurisé mais même s’il l’avait été un enfant demande une surveillance constante car ils ont ce merveilleux pouvoir de créer, découvrir la situation dangereuse qu’on n’aurait jamais pu imaginer… Ensuite, pour garder des enfants si tu n’es pas en forme ce n’est pas possible… Je sais que la recherche d’une nounou est toujours fatigante et on n’a jamais envie de se relancer dedans (et c’est pour cela qu’il m’est arrivé de fermer les yeux sur certaines choses mais je le regrette, nous avons eu la chance que rien de grave ne se produise). Mais je ne vois pas comment une garde qui débute comme ça puisse s’améliorer… Le soucis c’est que vous n’êtes plus en période d’essai ? Qu’en pense l’autre famille ?

    • virginie dit :

      bonjour, il est vrai que nos maisons ne sont pas des crèches mais pourquoi ne pas équiper votre maison des quittes sécurités nécessaires et poser la règle du « non c’est dangereux » ?
      le risque zéro n’existe pas ( cache prise bloque porte et fenêtre)

      dans un deuxième tant avant de juger un peu trop fort cette « éducatrice » vous êtes vous demander comment vous vous feriez avec les 2 enfants pour sortir?

      mais je suis entièrement d’accord avec vous on ne laisse pas un enfant seul et encore moins dans une cage d’escalier. vous ne donnez pas l’âge de l’autre enfant?

      maintenant comment faite vous quand vous allez au toilette ou prendre votre douche?
      l’enfant est t’il dans sa chaise seul ou il peux se mettre debout voir se détaché dans le parc ou il peux passé en dessous voir le déplacer ou grimper sur les jeux pour en sortir ( vécu même pièce simplement le dos tourner).

      je pense qu’il faux aussi vous faire confiance faire confiance à votre enfant en train de grandir en autonomie et à cette personne ( ce n’est pas parce qu’on a pas d’enfant qu’on ne sait pas certain parents perdent la garde de leur enfant pour inconscience parentale).

      par contre effectivement ,si elle a mal au dos ou travaille avec le stress il vaux mieux qu’elle change de métier ou si elle n’accepte pas votre solution pour descendre avec les 2 en même temps car un enfant à besoin de grand air ou « la couche  » pour adulte ce qui est aussi une solution pour pas les laisser seul ( humour ») , ben va falloir en changer de nounou.

      • Comme je le disais ma maison n’a jamais été sécurisé a 100% mais on avait des entrebâilleurs sur les fenêtres et en maison des barrières pour l’escalier. Mais en aucun cas je ne ferais confiance à mon enfant qui grandi pour le faire en sécurité… Il y a des enfants qui ne poseront que peu de soucis mais d’autres que tu ne peux pas laisser deux secondes… Mon fils a suçait une dosette de savon noir qu’il a récupéré dans la poubelle de la salle de bain… Alors que j’étais dans la salle de bain. Donc non, je ne pense pas que cela soit judicieux de laisser un enfant de 10 mois dans une pièce sécurisée ou non. Ensuite en tant que parent tu peux te permettre de prendre les risques que tu estimes acceptable. En tant que professionnel tu dois prendre beaucoup plus de précautions, et tu ne dois pas prendre la liberté d’aller à l’encontre des risques que les parents ne jugent pas acceptables. Il ne faut pas oublier que c’est une relation employé – employeur…

  6. Adeline dit :

    Bonjour,
    Je ne sais pas si vous pourrez me conseiller. Je cherche un moyen de signaler aux autres parents de ma commune cherchant une nounou que celle que nous avons engagé il y a 6 mois n’est pas recommandable.
    Attention je ne veux en aucun cas la calomnier mais simplement témoigner afin que les parents sachent à quoi s’en tenir avec elle.
    Elle n’a pas fait de faute professionnelle et s’est plutôt bien occupée de notre fils de 2 ans et demi (si on excepte quand même le fait qu’il ait appris des gros mots à son contact). Mais c’est avec les parents que son comportement est moins acceptable. Tout d’abord elle était prête à accepter tout (congés, tarifs corrects de repas, garder notre fils de temps en temps lorsque je devais être dépannee pour cause d’examens médicaux, car je suis enceinte, ou pour mon accouchement car nous ne connaissons personne d’autre à qui le confier, ayant emménagé recemment), puis petit à petit elle a commencé à exiger plus : le jour de la signature du contrat elle a augmenté les frais de repas par exemple. Une autre fois on lui demande de garder notre fils 2h pour pouvoir assister à un cours de prépa accouchement, (déjà sa 1e question c’est Est ce que je serai payée ? Ben évidemment pr ns ça allait de soi !) elle accepte le matin et bizarrement au dernier moment elle se rétracte. Même chose alors que je lui demande d’emmener mon garçon exceptionnellement à la garderie car arrivée à 10 j de mon terme je suis épuisée et aimerais me reposer un peu, d’autant qu’elle n’en a que pr quelques minutes et peut disposer ensuite de son après midi tout en étant payée. Il faut savoir aussi que pendant un mois et demi elle a été payée plein pot alors que j’étais en arrêt maladie et ai donc réduit le temps de garde sans rien changer à son contrat (la elle n’a pas râlé etrangement). Donc j’aurais pense que qd je lui demanderais un tout petit service elle serait ok et tout simplement humaine, ce qui n’a pas été le cas, son mari de plus s’est mêle de notre conflit alors que selon moi cela ne le regarde pas car ce n’est pas lui que j’ai employé.
    Voilà en gros même si j’en passe. Et le fait d’avoir appris des gros mots à mon fils ne passe pas…
    Je voudrais donc prévenir les parents qui cherchent une nounou, lui faire de la mauvaise pub. Pas par vengeance mais quand je vois à quel point la situation s’est détériorée, plus les nombreuses disputes devant mon fils, cela m’écoeure qu’une femme comme elle se fasse passer pour ce qu’elle n’est pas et que d’autres personnes se fassent avoir comme ns. Pour le coup cette femme ne bosse que pour l’argent !
    Connaissez vous un moyen quelconque pour faire passer mon message ?
    Merci et pardon puou ce post interminable…

    • Comme tu l’as dit, il n’y a pas eu de faute professionnelle, donc je ne vois pas ce que tu pourrais faire qui ne finira pas par te retomber dessus.
      Si c’est une assistante maternelle, tu peux leur relater ton expérience mais je ne pense pas qu’il y ait autre chose à faire…

    • virginie dit :

      bonjour pas cool effectivement quand on manque d’empathie mais vos demandes auraient du être stipulée par écrit au contrat et anticipée , cela aurait évité la détérioration du contrat. pour info le fait de payé cette demande pour nous assistante maternelle à notre domicile ne cela ne coule pas de source à tout les parents. je ne bosse pas pour l’argent mais trop de gentillesse m’a apporter beaucoup d’abus sous prétexte que je suis à mon domicile et que c’est un service :

      les retard répétitif non payé parce que c’est juste 1/4 h qui devienne des heures
      les enfants malades que l’on accepte et qui ne vont pas au toubib . le médoc a donné sans ordonnance .
      le steak à cuire tout les jours et non prévu au contrat car le repas doit arrivé près à réchauffer au mico – onde ou le sachet de riz avec » vous n’aurez qu’à mettre le reste dans une boite pour moi se soir, car je n’ai pas eu le temps de le préparé »
      , le yaourt périmé parce que on pas eu le temps de faire les courses et que l’on ne jète pas.
      l’oubli du gouter en fin de mois, avec vous trouverez bien un morceau de sucre pain gateau pour ce qu’il mange….
      la couche pas en nombre alors que gastro parce que on veux pas que nounou gaspille ou le manque de body,
      et je parle pas de l’apprentissage propreté .
      le retarde de salaire pour x raison ( c’est noel , on vous paye en février ou en plusieurs fois , j’ai payé les vacances, je suis en panne de voiture, j’ai pas eu le temps, je suis partit en vacances et j’ai oublié de déposé le chèque vous l’aurez dans trois semaines alors que vous devez vous aussi partir) .
      l’oubli du doudou et les pleurs a géré qui l’accompagne en disant j’ai pas le temps vous composer.
      la demande de garde supplémentaire le samedi pour faire les soldes ou ciné alors que nounou commence ça journée à 7h et finis à 19h du lundi au vendredi voir plus tout ,enfant compris et ce refus ben elle exagère nounou, c’était juste un service et en plus elle est payée. j’ai pas demandé la lune .
      et j’en passe

      comme vous voyer nous aussi nous avons nos raisons de signaler le non respect de certain parents et quand nous signons un contrat nous n’avons nous pas aussi d’info sur ce type de parents « irrespectueux » car au final c’est toujours les enfants qui en pâtissent et des contrats plombés. pour certain on frôle même la négligence parentale ou la mise en danger tout simplement de notre agrément . souvent ses enfants là vont faire 2/3 voir 4 assistante maternelle parce que nounou n’a plus d’empathie ou pas.

      effectivement , c’est de l’empathie d’accepté ce genre de chose mais en sens invers accepteriez vous quotidiennement que votre employeur vous demande, tout et n’importe quoi ou votre nounou ( ex le fait de faire ses petites courses perso ses rendez vous pendant son temps de travail , son retard quotidien parce que …; ? sous prétexte que se n’est qu’un service…..

      mon seul recoure est la pmi, tout comme vous si cette personne travail à son domicile pour son retrait d’agrément avec toutes ses conséquences .

      quand au gros mot perso je reprends souvent le parents parce que j’en entend beaucoup certain vienne des grans scolarisé des papa, tonton mamy y a toujours une bonne excuses . j’en suis arrivé à la conclusion que personne n’en dit pas le mien c’est souvent » zut » alors nous avons finis par établir une liste de ceux autorisé et non autorisé. par ex je suis belge habitant dans le jura et l ‘expression courante qui me choque est  » putain » à quasi toute les phrases, ici cela fait partie du jargon et pour moi c’est un gros mot. et certain parents ne se rendent même pas compte qu’il l’utilise tout comme le fait pour certain mr de cracher par terre qu les mec de 2 ans adorent reproduire . et puis y la sacro sainte TV, si nocive pour les enfants et dont certain parents pour « avoir la paix  » mette des 6 mois leur enfant.

      bref tout ca pour rejoindre madame koala personne n’est parfait, ni le parents ni l’enfant ni l’assistante maternelle, ni la crèche ni l’école ni le grand parents , ni le travail . par contre ce qui est important c’est de communiquer sur son ressentit ses besoins et d’anticiper la moindre chose.
      bon courage dans vos recherches et n’oublier pas de tout détaillé .
      désolée pour le pavé

      • En fait, de manière générale, que l’on soit parent ou assistante maternelle, il ne faut jamais accepter quelque chose qu’on n’est pas prêt à accepter tout le long du temps de garde… Il y a déjà beaucoup de compromis au niveau de la garde. Ensuite, il y a aussi beaucoup de non-dit… Des sous- entendus qui ne sont pas entendus (ok, mais juste pour cette fois…), ou des remarques anodines qui prennent une ampleur démesurée…

        J’ai un peu l’impression que côté parent comme côté nounou, cela ne sert à rien d’être arrangeant… Ce n’est pas cela qui améliorera la relation entre les deux.

      • virginie dit :

        tout a fait et c’est la qu’est le hic la crainte de se retrouvé sans mode de garde ou sans travail fait que bien souvent on accepte l’exception qui devient une « règle  » de travail pour ne pas de mon coté a se justifié du non car c’est épuisant. et je rajoute il es plus facile d’être exigent avec l’autre plus qu’avec soi surtout en matière d’enfant.

      • Adeline dit :

        Merci pour votre réponse

        Pour info je n’ai demande que 2 fois un service à la nounou comme je l’ai écrit ds mon post, et ce n’était ni pour faire les magasins, ni pour me « débarrasser » de mon fils pour ma convenance personnelle ! Bien sûr que non. L’amener à la garderie alors que cela fait partie intégrante de sa journée de travail, vous pensez vraiment que c’est abuser ? Je le répète la garderie est à 20 min de chez elle à pied, ça ne l’aurait pas tuee d’autant qu’après elle rentre chez elle et dispose du reste de sa journée puisqu’elle ne garde pas d’autre enfant. Bien sûr je comprends qu’elle ait le droit de refuser, ms c’est sa façon de faire qui m’a bcp déplie car pas du tout franche, comme je l’ai dit elle commence par dire oui et le jour même elle refuse en inventant n’importe quel prétexte (c’était d’abord son fils de 13 ans à qui elle devait donner à manger, puis la température extérieure : 1 degré ! Donc pr moi soit elle est en sucre soit c’est franchement de la mauvaise volonté ,non ???)
        Quant aux gros mots, justement on avait déjà eu ce pb qd mon fils commençait à parler, il ns a entendu dire Putain, et qd il a répété ça ns a tellement choqués que depuis on est tres vigilants et on ne prononce plus ces mots. Donc si c’est pas nous, ni la télé qu’on n’allume devant lui que pr regarder petit ours brun (qui n’est pas du tt vulgaire je trouve ), et comme à part chez nous il n’allait que chez elle à l’époque , alors faites vs même la déduction ! D’autant que c’est mon fils lui même qui ns a dit ou il avait entendu ce mot ! (Je précise : on n’a pas du tt cherche à orienter sa réponse, c’est venu de lui). Sans compter l’expression : « la ferme, merde », franchement ça ne s’invente pas ! On ne se parle pas comme ça à la maison et d’ailleurs c’est plutôt aux chiens qu’on crié ca, et devinez qui a un chien justement ???
        Bref tt ça pr dire que même si cette nounou était en droit de refuser de ns rendré un service, elle était aussi en droit d’être honnête des le début en ne ns faisant pas penser qu’elle était prête à toute demande ou presque, ds la limite du raisonnable bien évidemment, pr finir par tt refuser finalement. Je ne veux pas la dénoncer à la pmi ! Ni chercher à lui retirer son agrément ! Elle bosse bien avec les enfants, je le sais, mais avec les parents c’est une autre histoire. D’ailleurs elle même me la dit hier : son métier c’est seulement avec les enfants et pas du tt avec les parents ! J’ai halluciné qd j’ai entendu ça ! Depuis qd les parents ne sont pas concernés par la garde de leur enfant, une personne qui les voit souvent plus qu’eux et participe à leur éducation ???

      • Je ne pense pas que les remarques de Virgine parlait de votre cas particulier mais plutôt des demandes parfois farfelues de certains parents…
        Chez nous aussi, entendre putain dans la bouche de notre bébé (et c’est moi qui le dit) nous a amené à faire attention à ce qu’on dit.
        Je pense que tout le monde sera d’accord avec vous que la nounou que vous avez eu n’a pas un comportement exemplaire…
        La gestion des parents fait forcément partie du travail d’assistante maternelle. De la même façon que tout le monde a à gérer son employeur…

      • virginie dit :

        la fin de votre message me rappel le discours de la première instit de mon fils votre enfant une fois passé la porte de l’école(public) ne vous appartient plus autrement dit « taisez vous je fais ce que j’en veux ».

        pourquoi tant de colère si vous ne voulez pas la dénoncer ?

        soit elle est une bonne professionnel soit non et dans se cas la seul personne qui peux rectifié son travail et la relation qu’elle a avec un parents, c’est la pmi. c’est à ça qu’ils servent.

        ils nous accorde un agrément , une formation,pour que en tant que parents vous puisez être serein quand vos enfants sont chez « nounou »

        maintenant, si elle bosse à son domicile , elle n’a pas que votre enfant . si elle vient chez vous, elle est mandatée pour certaine mission et seulement celle là et si emmener votre enfant à la garderie n’en fait pas partie dès le départ , vous, n’y elle et encore moins votre enfant ne serez couvert en cas d’accident d’où peut être la girouette . bien que exceptionnel et que vous n’ayez pas demandé la lune.

        et merci madame koala vous avez tout compris .

        oui les demandes farfelues de certain parents m’ont amené à bosser différemment et à penser que avant le besoin du parents, c’est l’enfant qui prime et mon agréments. d’où le refus bien souvent ou le rappel à l’ordre de certain parents par rapport aux obligation fixée avant celle du parents de la pmi qui nous donne le droit de travailler à notre domicile.
        toute demande de parents n’est pas forcément compatible avec les règles de pmi d’où une certaine incompréhension.
        oui vous n’avez pas demandé la lune oui cette personne vous a dit oui et après non mais la vraie raison du changement la connaissez vous? lui avez vous demandée ? vous êtes vous mise à sa place? avait ‘elle un rendez vous après qui justifie qu’elle n’aie pas 20 minutes de retour à perdre? (je ne sais pas , j’imagine)

        vous poster un poste qui discrimine notre belle et difficile profession vous chercher à nuire à cette personne qui ne valorise pas non plus notre métier , je ne la connais pas et vous non plus , je ne cherche pas à juger, je vous fais juste par en tant qu’assistante maternelle à mon domicile du pourquoi sur des très petits choses, je mets beaucoup moins d’empathies qu’il ya 10 ans . ce n’est que mon point de vue . je n’ai voulu que répondre à votre point de vue avec le mien et non vous blesser.
        désolée . par contre, toute bonne professionnel vous dira que on ne mets pas un enfant même devant petit ours brun avant 3 ans recommendation pmi et oms. quand a un enfant on ne le garde pas c’est pas un paquets mais on l’accueil et la vous me blesser en utilisant le mot « garder ».

      • Adeline dit :

        Ouh la je pense que je vais arrêter de surenchérir car non seulement je passe pr une mauvaise personne (j’avais pourtant précisé au 1er post que je ne voulais pas calomnier cette nounou ms seulement prévenir ses futurs employeurs de ses gros pbs relationnels), mais également pr une.mauvaise mère puisque j’ose regarder avec mon fils petit ours brun un quart d’heure de temps en temps. Ce n’était pas du tt ce que je cherchais en participant ici… au final c’est moi que vs jugez, et à mes yeux vs n’avez pas bien compris mes arguments. Oui je lui ai demandé pourquoi ses revirements soudain, je l’ai déjà expliqué plus haut je ne vais pas revenir dessus. (Au fait elle accueille chez elle et pr info elle n’a que mon fils).
        Donc j’arrête là la discussion qui selon moi s’écarte du sujet réel. Par contre Virginie juste une petite question : ds l’hypothèse où vs soyez mariée ou en couplé, laissez vs votre compagnon parler (et surtout hurler) à votre place face à des parents mécontents ? Et si votre compagnon en question tentait d’intimider une maman en lui montrant sa plaque de police, seriez vous d’accord ? Car c’est ce qui s’est passé pr ns… Et pr ns c’est de labus de pouvoir, ce monsieur n’a pas à se mêler du travail de sa femme, encore moins me menacer. Tiens d’ailleurs j’ai parlé à qq personnes autour de moi de tte cette malheureuse histoire, tt le monde ma conseille de finalement signaler ce comportement à la pmi, donc c’est ce qu’on va faire finalement.
        Ah et puis désolée d’avoir employé le terme garde, et de vs avoir blessée, sachez que je ne cherche pas à dévaloriser la profession, d’autant que je vais faire une formation d’auxiliaire de puériculture, donc ce sont des métiers que j’estime. Et j’avais bien écrit aussi qu’une ass mat est le 2e référent après les parents pr ce qui est de l’éducation de l’enfant, donc vous m’avez vraiment mal comprise.
        En tt cas merci quand même d’avoir réagi à mes interrogations.

      • Pour ma part, il n’y a aucun jugement et je pense que foncièrement vous êtes d’accord sur les grandes lignes… Clairement, selon ce que tu nous dis, l’assistante maternelle que tu as eu n’est pas une bonne professionnelle.

        Comme je le disais, la relation avec les parents qui sont les employeurs est une des facettes de ce travail. D’un autre coté certains parents (et je ne dis pas que ça soit ton cas) oublient que l’assistante maternelle est une employée payée pour remplir une mission stipulée dans un contrat et rien d’autre. Et que tout ce qui est en dehors de ce cadre n’est pas un du…

        Le gros soucis de cette profession est justement l’ambiguïté de cette relation employeur-employé à laquelle se mêle une relation affective évidente entre l’enfant et l’assistante maternelle et par extension les parents.

        Bon courage dans ta démarche. J’espère que tu pourras rapidement mettre tout ca derrière toi.

      • Adeline dit :

        Merci madame Koala pour ta compréhension.
        Effectivement cette situation me tracasse beaucoup, mais c’est surtout le fait que mon fils ait assisté à cette énorme dispute ayant mis fin à nos relations qui me rend malade. Il aimait bien sa nounou, c’est vraiment dommage.
        Je comprends aussi qu’elle ait refuse certaines choses et qu’elle était ds son droit, ce sont justes ses manières pas très franches de procéder qui me gênent. Mais passons, maintenant je me prépare à accoucher d’ici qq jours et je vais essayer de ne pas me laisser envahir par tous ces tracas ! Passer à autre chose et me consacrer à mes 2 merveilleux enfants.
        Merci à toi et bonne continuation. J’aime bcp ton blog et lire tes petites anecdotes pleines d’humour 😉 à bientôt

      • virginie dit :

        bonjour, déjà bon arrivée à votre petit bout, sait vrai que la colère est mauvaise conseillère. oui mon conjoint ma déjà soutenu ( en mettant la dite personne dehors) face à un papa irrespectueux et ultra en colère car il ne pouvait pas payer mon salaire je ne pouvais pas être compréhensible une veille de noel . petite lou allait fête noel pour la première fois donc je devais comprendre , moi je voulait juste nourrir les miens. car quand on bosse et gagne 2.65 net de l’heure ca fait +- 600 h de salaire net de base pour 4 contrats mon conjoint au smic pour info .noel est très relatif . c’est pas perçu par l’employeur . pour la petite histoire. si mon conjoint n’avait pas intervenu en menaçant de porter plainte et le sortir ,cette personne s’en s’aurait pris à mon intérieur qui est aussi mon domicile et celui de mon époux, moi et agrément et ce devant enfant alors que c’était eux les fautif. la force de d’intimidation est impressionnante parfois .moi, je me serait contentée des prud’homme et d’un non paiement de mon travail ( 300 dont 200 de salaire net + frais compris) sans oublier le traumatisme qui reste. A savoir aujourd’hui que l’enfant a été placé lors de son entrée à l’école pour négligence parentale. alors je n’aime pas qu’en on dénigre ma profession ,

        bien souvent j’entend/vis ses même parents dénigrer, changer de nounou parce que elle a mis mon enfant en danger , elle la battu, elle arrête, elle n’est pas professionnel, ..; y a toujours une bonne excuses et c’est enfants « cassé » arrive chez moi et reste ou reparte mais bien souvent il s’agit de contrat compliqué comme je l’ai dit dans mon premier post ou je suis contente qu’il rentre à l’école pas à cause de la relation enfant nounou mais bien parents assistante maternelle .

        combien de parents se regarde avant de vouloir la nounou parfaite? combien accepte que leur enfant grandit et est capable de tomber seul , de faire des bêtises bien que sous surveillance?
        je n’ai pas voulu juger ta façon d’être maman difficile puisque je ne te connais pas , juste te faire voir que personne n’est parfait ( tv) . désolée que se ne soit pas ce que tu as perçu.

        comme toi je ne suis ni une maman parfaite, ni une nounou parfaite, je fais du mieux que je peux avec ce que j’ai ou sait et l’instant présent . je t’ai juste conseillé comme beaucoup de tel à la pmi car ce type de personne mais aussi bien à mal notre beau métier et rend pour nous les règles fixée par la pmi encore plus compliquée surtout quand tu ai dans ton droit par contre à l’inverse attention

        oui j’ai déjà subit des enquêtes et heureusement je me suis même fait « insulté de maman et nounou maltraitante » dans ma commune parce que mes enfants de 7 et 5 mettent la table , non pas de gateau acheté ou bonbon et qu’il vont à la garderie et cantine alors que je suis à la maison ,

        pourtant mes enfants sont encore là mon agrément renouveler et augmenter.la pmi me considère comme un nounou cadrée ou les enfants sont très bien car ils fond plein de choses. et les parents me fond une lettre de reconnaissance maintenant avant je ne l’aurais jamais demandée.

        mais les enquêtes révèle parfois bien des surprises mais la motus et surtout pas de bruit car on ne dénigre pas un parents .

        aujourd’hui quand j’ai un parents qui me sonne l’alerte dans ma tête , ben désolée je bondis car l’expérience que j’en ai me dit ben ca finis mal (pmi déjà en cours ou avenir et on se garde de nous le dire ) salaire en retard, absent, non respect des horaires, du contrat de travail, absence de repère, de repas, de vêtements adapté ( garcons en fille ou veste en jean par -10) ….. et comme toi , j’ésite à tel à la sacro sainte pmi ou pajemploi / prud’homme car je connais les conséquences sur l’enfant.
        et un parents « défaillant » sur un point est avant tout un parents qui veux le meilleur pour son enfant.
        je me suis fait rien que c’est 5 dernière année du soucis pour 1 voir 2 contrats par an. ca pose question non?
        je mets pas tout le monde dans le même sac.

        donc encore une fois je ne juge personne, j’aime; mon travail et le fait avec mon cœur et mes tripes donc désolée si je t’ai agressée.

        je ne pense pas que l’on s’écarte de ton sujet je te fais juste par de mon ressentit de l’autre coté de la barrière. comme m’ a dit la psy en temps de parole , un parents qui vient s’en enfant ou qui change de nounou ne prenez plus ca sent mauvais et inversement une nounou s’en enfant en accueil méfiance pour le parents.

        quand au rumeur face à des parents ayant la volonté de nuire plus tôt que de tel à la pmi eh ben j’ai appris a composé de puis 5 ans et a attendre que la roue tourne et elle a tourné pas dans le sens qu’il auraient voulu . triste pour leur enfant.

        bon courage pour votre accouchement et recherche si tel est votre désir .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s