Pas de panique ! (épisode 2)

Suite aux analyses de sang qui nous ont fait découvrir que j’avais développé des anticorps liés à la toxoplasmose, le verdict est tombé et j’ai donc attrapé la toxoplasmose dans la période qui entoure la conception. Je m’étais préparée à ça au cours des ces 3 dernières semaines, donc il n’est pas question de paniquer.

Au début, la nouvelle a été très difficile à absorber quand même. Que devions-nous faire par rapport à ce foetus qui n’est pas encore un bébé mais qui a déjà une existence dans notre coeur et dans notre famille. Autour de moins, j’entends (entre autres conseils heureusement !) les conseils suivants : « Ne pas s’investir dans cette grossesse », « Se préparer au pire », « Ne pas en parler aux filles » etc…

Je ne sais pas si c’est par esprit de contradiction, mais je refuse cette attitude.
Je me suis demandée pour Lise s’il valait mieux ne plus parler de la grossesse et de ce bébé, ou de lui en parler de la même façon qu’avant. Mais elle nous a elle-même donné la réponse, et elle me pose régulièrement des questions sur ‘ »l’Autre bébé » de la famille (à opposer au bébé actuel qui est sa petite soeur Melody). Donc, elle sait que je vais avoir des rendez-vous chez le médecin, plus régulièrement mais que pour le moment tout va bien.

Je fais partie des personnes qui considèrent que ce que vit un bébé dans le ventre de sa mère a des répercussions sur sa future vie de bébé (outre le côté médical qui paraît évident à tout le monde ou presque) ! Je ne vais pas lui imposer une ignorance totale, sous le prétexte que nous allons peut être décider, éventuellement, si les circonstances sont défavorables, dans quelques semaines, d’interrompre cette grossesse. Parce que justement, soyons positifs, et ce ne sera sûrement pas le cas ! Et puis, il faut bien 9 mois pour des parents (en tout cas pour moi) pour préparer l’arrivée d’un nouveau bébé et tous les chamboulements que ça apporte. Je refuse de me priver de plusieurs mois de préparation et surtout de tous ces moments magiques qui précèdent la naissance. Je ne veux pas regretter plus tard de ne pas avoir profité de cette grossesse qui sera sûrement la dernière.

Je suis contente d’avoir eu deux belles grossesses sans soucis avant celle là. Notamment parce que ça me permet de relativiser. Toute grossesse, même la plus facile, est assortie de son lot de doutes, d’inquiétudes et d’imprévus. Je me souviens bien qu’à chaque échographie, nous nous inquiétions si nous n’allions pas voir quelque chose qui ferait tout basculer… Nous aurons juste pour celle là, plus souvent l’occasion de nous inquiéter car il y aura plus d’échographie et de suivi mais aussi plus d’occasions de vérifier et de s’assurer que tout va bien.

Pour le moment, tout le reste sera identique, les premiers coups (ressentis par maman, puis papa, puis les grandes sœurs), la découverte de son évolution au fil des mois, la découverte du sexe du bébé (même si on nous a donné une piste dès la première échographie), la recherche du prénom, les petits achats, les préparatifs…

Publicités

3 réflexions sur “Pas de panique ! (épisode 2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s