19 mois ! (bis)

Si tout va bien, l’histoire va se répéter pour moi.
Il y a 19 mois, je savais depuis quelques semaines que j’allais être maman pour une deuxième fois et il y a quelques semaines, nous avons appris qu’un troisième petit bout allait agrandir la famille.
Cela satisfait parfaitement mon côté logique et cartésien. Quand nous avons su que j’étais enceinte, mon mari et moi étions très contents (et nous le sommes toujours). Mais l’expérience nous a aussi ôté l’envie de le crier au monde entier.

Pour Lise, notre famille proche l’a su très vite et ils étaient tous contents mais un peu surpris, ils pensaient qu’on aurait attendu l’âge moyen en France pour avoir un enfant soit 30 ans. Mais l’accueil a été quand même très positif, les futurs grands-parents, les oncles et tantes, et autres parents étaient ravis de l’arrivée d’un nouveau membre de la famille.

Pour Melody, 19 mois après, nous savions bien que cela surprendrait encore plus. Dans ma famille, les enfants ont un écart proche de la moyenne nationale soit 3,3 ans entre le premier enfant et le second. Mais bon, ils s’attendaient à l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite soeur.

Pour le petit bout à venir, je ne me faisais guerre d’illusion. Il y aurait  :
– ceux qui attendaient la nouvelle, car ils nous en savaient capables et nous connaissaient assez bien.
– ceux qui seraient surpris par la rapidité, mais aussi content que pour les premiers.
– ceux qui ne s’étaient même pas imaginés qu’on aurait un troisième enfant, qui ont eu un choc lors de l’annonce de ma deuxième grossesse et qui ne comprennent ou ne comprendront pas notre choix.

Pour les deux s, l’annonce ne nous a posé aucun problème. Par contre, pour la deuxième (qui comprend des membres très proches de notre famille), nous sommes allés jusqu’à nous demander si on n’allait pas pousser notre attitude jusqu’à leur laisser poser la question quand mon ventre serait trop gros pour le confondre avec de l’aérophagie…

Nous l’avons pourtant dit à certains de cette fameuse troisième catégorie. Et la réaction a été malheureusement conforme à ce qu’on attendait. Les remarques ont été essentiellement négatif, nous étions inconscients, nous ne nous en sortions déjà pas avec deux enfants, avoir trois enfants c’est trop compliqué, avec cet écart en plus, on aurait pu attendre… Il a fallu attendre plusieurs jours pour que cette grossesse deviennent pour eux autre chose qu’un immense problème en perspective.

J’ai été forcément, et malgré le fait que je m’y attendais, très déçue. Et puis j’ai compris. J’ai compris que la réaction négative de ces personnes viennent de leur propre expérience. Pour eux, se retrouver dans une telle situation aurait été impensable, insurmontable, une vraie catastrophe. Donc, sans doute par manque d’empathie, ils ne s’imaginent pas que d’autres pourraient être heureux et satisfaits.

En tout cas, pour moi et mon mari cette troisième grossesse est un vrai bonheur, nous sommes lucides et nous savons que cela va être assez compliqué, et fatigant au début. Mais notre première expérience d’enfants rapprochés nous a donné envie de revivre cela.

Publicités

3 réflexions sur “19 mois ! (bis)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s